VoIP : Skype l’'espion ?

Publié le par AGT

Les internautes qui téléphonent via Internet connaissent bien le logiciel Skype. Héros de la téléphonie gratuite, il est l'un des outils de communication vocale sur ordinateur (VoIP) les plus utilisés dans le monde, avec 170 millions d’utilisateurs. Même si l’on connaissait les problèmes de confidentialité de Skype, les internautes sont tombés de haut en apprenant cette semaine que l'éditeur prélevait le numéro de série de la carte mère du PC des Skypenautes ! Ce procédé permet de connaître vos habitudes de surf sur le Net et de contourner vos pare-feux afin de s’introduire, à votre insu, dans votre ordinateur. Alors Skype est-il un logiciel malveillant ? Les dirigeants de Skype rejettent ce soupçon de malhonnêteté tout en confiant qu’il est “assez normal de regarder les données qui permettent d’identifier de façon unique une plate-forme et il n’y a rien de secret à lire les paramètres du matériel depuis le BIOS". Autrement dit, l’éditeur défend l’idée de l’espionnage légitime ! Le tollé général soulevé par cette pratique conduit aujourd’hui les dirigeants de Skype à mettre à disposition des internautes une nouvelle version du logiciel qui ne lirait plus les données inscrites sur le BIOS.  Cependant, les doutes subsistent et on peut se demander si d’autres données ne sont pas prélevées insidieusement par Skype. Il convient donc de prendre ses précautions et d’opter pour un logiciel VoIP “open source” qui permet de vérifier les flux de données échangés avec les correspondants. Il est existe plusieurs disponibles sur Internet comme WengoPhone.

Publié dans Sécurité

Commenter cet article