De l’intérêt de crypter ses documents

Publié le par AGT

Il ne faut pas en vouloir aux internautes d’être paranoïaques. Virus, cheval de Troie, spam, intrusion, vol de données sont autant d’agressions dont il est normal de vouloir se protéger grâce à une panoplie de logiciels de sécurité adaptés. Certains internautes, plus soupçonneux que d’autres vont jusqu’à crypter leurs fichiers ou leurs messages électroniques afin de les protéger contre des yeux indiscrets ou des personnes malveillantes. Une pratique de plus en plus répandue, que tout un chacun peut pratiquer facilement. Il existe notamment des outils de cryptage performants comme AxCrypt ou OpenPGP téléchargeables gratuitement. Sur Windows XP Professionnel, par exemple, la procédure pour crypter un dossier est entièrement automatisée. Il suffit de faire un clic droit sur le dossier et de sélectionner “Propriétés/Avancé”, de cocher ensuite la case “Crypter le contenu pour sécuriser les données” et enfin de valider en cliquant sur “OK” et “Appliquer”. Pour crypter également le contenu du dossier, laissez l'option “Appliquer les modifications à ce dossier et à tous les sous-dossiers et fichiers” sélectionnée. Ainsi, si vous désirez ajouter un fichier dans ce répertoire il sera également crypté. Il est tout aussi aisé de crypter un seul fichier en accédant comme précédemment aux menus “Propriétés/Avancé” et en cochant la case “Crypter le contenu pour sécuriser les données”. Normalement, les noms des fichiers et des dossiers que vous avez cryptés sont en vert dans l'explorateur. Seulement attention, la loi distingue désormais le cryptage des données personnelles qui est autorisé et celui des données professionnelles qui ne l’est plus ! En effet, selon un arrêt de la Cour de cassation du 18 octobre 2006, crypter ses fichiers professionnels peut constituer une faute grave et entraîner le licenciement du salarié concerné. La Cour a considéré que l'employeur, qui fournit le matériel informatique, doit pouvoir accéder à tout instant à l’ordinateur des collaborateurs de la l’entreprise. Seuls les dossiers et documents expressément désignés comme personnels par le salarié sont exclus de ce jugement.

Publié dans Sécurité

Commenter cet article