Navigateurs Web : de bugs en bugs

Publié le par AGT

Symantec, la société éditrice de programmes spécialisés dans la sécurité informatique vient de publier un rapport peu reluisant pour les navigateurs Web. De janvier à juin 2006, les pirates ont trouvé 47 bugs dans les navigateurs de la fondation Mozilla, seulement 38 dans Internet Explorer de Microsoft et 12 dans Safari d'Apple. En comparaison, l'année 2005 a connu deux, voire trois fois moins de bugs. Seul navigateur à sortir son épingle de ce jeux de massacre : Opéra, qui affiche 7 failles au compteur, soit 2 de moins qu'en 2005.
Dans ce rapport, Symantec remarque, que si Firefox de Mozilla a pris la tête du classement devant son concurrent immédiat Internet Explorer,  il obtient en revanche la palme de le la réactivité, avec des bugs corrigés dans les 24h suivant leur divulgation. Opera arrive en seconde position avec un délai moyen de correction de 48h, suivi par Safari avec un délai moyen de 5 jours. Quant à Internet Explorer, il arrive bon dernier avec une attente moyenne de 9 jours pour obtenir la correction d'une faille.
Il faut préciser que le nombre de plus en plus important de bugs mis à jour est du au fait que trouver la faille dans un navigateur est devenu une sorte de Far West, avec des pirates hors la loi qui profitent du succès d'Internet et des chasseurs de prime rémunérés à la faille. Plus on cherche plus on trouve...
 

Commenter cet article