Ça “gazouillent” sur Internet

Publié le

Qui peut se targuer de doubler le nombre de ses visiteurs en un mois et d’afficher près de 6 millions d’utilisateurs dans le monde ? D’être à la fois un réseau social à la mode, un système d’alerte pour avertir la population en cas d’accident de la route ou d’inondations, un outil de promotion pour les artistes, de faire peur aux parents à cause de ses effets nocifs pour la scolarité de leur enfants, de participer à la communication des partis politique en campagne, comme le PS, etc. ? Cette performance est le fait du désormais incontournable Twitter, qui en l’espace de quelques mois, est devenu “LE” phénomène médiatique dont tout le monde parle. La recette du succès tient à peu de chose en fait : à la fois réseau social et outil de microblogage, Twitter permet aux utilisateurs de bloguer gratuitement grâce à des messages ultra courts, type SMS, de 140 caractères au maximum. On peut accéder à ce service à partir d’une messagerie instantanée de type Google Tal, d’un téléphone portable ou encore via des logiciels ou sites Internet tiers basés sur l’API libre de Twitter comme MadTwitter (Windows), Twitterific (Mac OS X) ou Tweetr et Pwytter (multiplate-forme). Le concept de ces mini messages que l’on appelle “tweets” (“gazouillis” en français) a été développé en 2006 par la société américaine Obvious. A l’origine, l’objectif était de permettre à chacun de dire ce qu’il était en train de faire. Certains l’ont donc utilisé pour parler d’eux et décrire les détails leur vie dans le menu. D’autres s’en servent pour diffuser de la micro information à leur communauté. Et tout le monde s’y met. Ainsi, plusieurs anecdotes mettant en scènes des personnalités créaient le buzz chaque semaine. Lorsque Lance Armstrong s'est fait voler son vélo le mois dernier, il a publié un tweet et une photo pour avertir la communauté Twitter, qui l'a aidé à retrouver son Trek TTX d'une valeur de 10 000$ dans les 48 heures ! Plus qu’un simple gadget, Twitter est désormais une véritable plate-forme d'expérimentation pour de nouvelles formes de communication avec toutes les dérives qui peuvent en découler.

Publié dans Dans l'oeil du Net

Commenter cet article