La chasse aux escrocs est ouverte

Publié le

“Allô MAM bobo, j’ai eu affaire à un escroc !”  Telle est la chansonnette que peuvent désormais pousser, aux oreilles de la Ministre de l’Intérieur, les internautes victimes d’une escroquerie sur Internet. Michelle Alliot-Marie vient en effet de dégainer une arme à deux coups sensée mettre un frein aux filouteries qui plombent de plus en plus le Web. Il s’agit d’une part d’un portail Internet et d’autre part d’un numéro de téléphone, le 0811.02.02.17 que tout internaute floué peut composer pour dénoncer l’arnaque dont il s’estime victime. A l’autre bout du fil, une équipe de fins limiers de la police et de la gendarmerie spécialement formés sont à l’écoute. Une action urgente, si l’on en croit les chiffres avancés par le Ministère de l’Intérieur qui estime la hausse des escroqueries, infractions économiques et financières à 8,7 %, de novembre 2007 à décembre 2008. Par ailleurs, le nombre d’escroqueries entre 2007 et 2008 serait en hausse de 20 %. Des chiffres inquiétants, d’autant que l’imagination des délinquants du Web pour piéger leurs victimes est particulièrement débordante. L’internaute est le plus souvent approché par courriel : ici, on vous annonce que vous venez de gagner le gros lot, mais que le versement au préalable, de quelques centaines d’euros, est nécessaire à l’obtention de votre cagnotte ;  là on vous attendrit avec le sort fictif d’une enfant malade à qui il ne reste pas d’espoir sauf si vous participez au financement de son opération avec un don substantiel ; plus loin, en se faisant passer pour votre banque, les escrocs vous demandent vos coordonnées bancaires afin de procéder à des vérifications sur votre compte. Si les ficelles sont un peu grosses, les méthodes n’en demeurent pas moins d’une rare efficacité. Aussi, faut-il le rappeler, sur Internet il ne faut jamais répondre aux courriels vous demandant de l’argent ou vos identifiants personnels. Si jusqu’à présent vous les mettiez à la poubelle, ne sachant qu’en faire, désormais vous pourrez les adresser au Ministère de l’Intérieur.

Publié dans Actualités Internet

Commenter cet article