Le printemps des virus

Publié le par AGT

La Toile est millionnaire ! Ce n’est pas d’argent dont il s’agit, mais de... virus ! La société américaine Symantec, spécialisée dans l’édition de logiciels de protection, a recensé, plus d’un million de virus sur Internet. Et pour en rajouter dans l’horreur informatique, 711 912 menaces ont été identifiées en 2007, soit une hausse de 468% par rapport à 2006 ! Tendance oblige, les pirates s’attaquent essentiellement aux sites communautaires comme Facebook ou Myspace. Mais le rapport de Symantec pointe un problème autrement plus dangereux, car connu depuis plusieurs années, l’ActiveX qui représente près de 80% des failles détectées. Une technologie que l'on doit à Microsoft et qui permet d'intégrer différents programmes dans les pages Web. Ces programmes, appelés "Contrôles ActiveX", peuvent agir sans restriction sur un ordinateur dès lors qu'ils sont autorisés à s'exécuter. Ils sont à l’origine des pages Web piégées à partir desquelles les internautes téléchargent à leur insu des virus. Il est donc recommandé aux utilisateurs d’Internet Explorer sous Windows de désactiver ActiveX. Vous y perdrez sans doute un peu en confort de surf, mais vous y gagnerez en sécurité. Malheureusement nous ne sommes pas au bout de nos peines. Les spécialistes de la sécurité informatique ont pu dresser le portrait des attaques attendues pour 2008. Tout d’abord, le Web va définitivement détrôner le courrier électronique comme principale source d'infection ; les rootkits vont devenir l'équipement standard installé par défaut dès la première infection, avant d'aller télécharger les codes malveillants eux-mêmes ; enfin, les bots, programmes destinés à prendre le contrôle des PC, sont de plus en plus résistants et vont coloniser les réseaux P2P. Les pirates comptent donc sur la méconnaissance du Web des internautes pour les contraindre aux clics piégés. Aujourd'hui, c'est votre comportement qui peut vous éviter le pire sur Internet et plus seulement votre antivirus. En effet, face à ces nouvelles menaces, les antivirus actuels sont dépassés. Les éditeurs de solutions de sécurité ont bien du mal à réagir face au millier de codes malveillants qui surgit toutes les heures sur Internet. Désormais, il faut avoir recours aux suites de sécurité qui intègrent des fonctionnalités anti-hameçonnage ou anti-rootkit. Mais sans garantie...

Publié dans Actualités Internet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article