Wikipédia : infos ou intox ?

Publié le par AGT

wiki.gifLe succès de l'encyclopédie participative en ligne Wikipédia ne se dément pas. Avec plus de 500.000 articles francophones, elle figure dans le top 10 des sites Web les plus visités en France. Devenue une des références incontournables du Web en matière de documentation, elle séduit principalement les étudiants, mais également tous les internautes désireux de s’informer sur presque tous les sujets. Le principe est simple : vous pouvez aussi bien consulter un article que devenir rédacteur vous-même. Or, contrairement à une encyclopédie classique, il n’existe pas (encore ?) de comité de lecture sur Wikipédia pour valider les articles avant parution. Ce système permet un enrichissement permanent et rapide dans tous les domaines de l’encyclopédie. Cependant, cette contribution libre peut s’avérer perverse car les rédacteurs ne sont pas toujours bien informés ou désintéressés. Des cas de désinformation, de détournement de la réalité historique ou de propagande politique ont entaché la crédibilité de cette encyclopédie ces derniers mois. Le magazine Wired propose d’ailleurs une sélection des modifications les plus importantes apportés sur le Wikipédia anglophone. Évidemment, les sujets à fort potentiel polémique comme la religion ou la politique sont ceux qui opposent avec le plus de virulence les différents contributeurs. La tentation est grande en effet de faire du prosélytisme ou de manipuler les informations à des fins électorale, stratégique ou économique. Aussi, il est important de savoir qui est à l’origine de l’article et s’il a connu des modifications. Le lien “Historique” est parfois très instructif, puisque vous accédez à la liste chronologique des changements effectués sur le texte, avec mention des auteurs. La plupart des contributeurs se cachant sous un pseudonyme, il est difficile de connaître leur identité. Heureusement pour la crédibilité de Wikipédia, un outil gratuit vient d’être mis au point pour révéler la face cachée des contributeurs de l’encyclopédie en ligne. Son nom, Wikiscanner. Il permet de récupérer automatiquement les adresses IP des rédacteurs et d'afficher le domaine associé à cette adresse (FAI, société, association, organisme public, ministère, etc.).

Publié dans Actualités Internet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article